Les fenêtres froides ou qui filtrent mal la chaleur du soleil ne sont pas rares. Ces phénomènes sont liés à des coupe-froid déficients et à des verres très peu performants.

Comme nous le disons depuis longtemps, les coupe-froid peuvent être remplacés, afin que vos fenêtres redeviennent étanches à l’air et à l’eau. Mais pour tout ce qui touche aux verres, de nouvelles solutions sont désormais offertes sur le marché pour en bonifier l’efficacité.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, précisons qu’une fenêtre coulissante dotée d’un verre simple donne une valeur d’isolation d’environ R 2.1. En comparaison, les verres thermos (doubles) offrent une valeur d’isolation de R 2.3.

Comment travaillent vos fenêtres

Les performances d’une fenêtre sont souvent tributaires du nombre de chambres à air (espaces d’air) qu’elles renferment. Un verre thermos simple est constitué de deux verres (R 2.3), entre lesquels se trouve une chambre à air. En revanche, un verre thermos triple compte deux chambres à air. Pour tout dire, plus leur nombre est élevé, plus le verre thermos est épais. Il en résulte des valeurs R à la hausse.

Jusqu’à présent, les espaces disponibles pour installer le verre (sur un élément de fenestration) étaient plus limités. Par conséquent, il devenait pratiquement impossible d’opter pour des verres d’une plus grande épaisseur.

Mais, bonne nouvelle, il est maintenant possible d’installer des verres thermos triples dont la valeur d’isolation atteint entre R 6 et R 9, tout en utilisant des structures d’aluminium dont les formats sont standards. Par conséquent, l’efficacité énergétique accrue est maintenant à votre portée. L’amélioration est telle, en cette matière, que l’on peut comparer ces fenêtres à de véritables murs (en termes d’isolation). Qu’il fasse chaud ou froid dehors, elles diminuent grandement les risques de condensation et d’inconfort.

Un rendement payant à court terme

Ces verres coûtent évidemment plus cher. Mais, comme nous le répétons souvent, leur prix augmente à un rythme raisonnable. En revanche, les honoraires exigés par ceux qui les assemblent augmentent beaucoup plus rapidement. Cela dit, ils procurent un gain en efficacité énergétique largement supérieur aux verres conventionnels, si bien que vous rentabiliserez très vite votre investissement.

Dans la prochaine chronique, nous aborderons la question des pellicules Low E, ainsi que certains gaz efficaces pour augmenter la performance des verres thermos.

N’hésitez pas à communiquer avec nous pour toute question concernant vos problèmes de fenêtres, d’infiltration d’eau ou d’inconfort.

Lire l’article original sur condolegal.com